• Premières girolles!

    Girolle09.0530.01RB

    Une fois n'est pas coutume (mais belge), nous débutons par une photo. C'est toujours une grande émotion de voir naître les premières girolles de l'année.

    Samedi 30 mai 2009. V.NE Très beau 25°. Quelques nuages l'après-midi, sans conséquences.

    Cheminement classique en cette période de l'année vers nos places à cèpes d'été et girolles. Sur un tronc mort de merisier, les restes d'un polypore souffré continuent à se faire dévorer. Le prix très élevé du bois de chauffage multiplie les coupes, mais que vont-ils nous laisser? Il va y avoir du changement dans les places suite à cela. Pour l'instant notre place "girolles primeures" est toujours active, si la majorité des spécimens sont encore minuscules, il y  en a une qui mérite la photo. Sur le même talus, un jeune cèpe n'a pas résisté jusqu'à notre passage, il est déjà loin et bien véreux!

    Cèpe09.0530.01RB

    Autre trouvaille, il s'agit d'un satyre des chiens, Mutinus caninus.

    Sartyre des chiens09.0530.01RB

    Retour via d'autres places dans le même bois et découverte de restes de cèpes, ils ont certainement poussé en début de semaine. C'est le jeu, la reproduction est donc bien assurée.

    Cèpe09.0530.02RB

    Dimanche 31 mai 2009. Toujours ce F... vent du NE. Très nuageux mais sec. +/-21°.

    Autre bois, autres découvertes, les amanites épaisses et rougissantes arrivent discrètement aux abords des sapinières. Un petit rappel pour l'identification de ces différentes amanites.

    Amanite épaisse - Amanita excelsa ou spissa

    • Anneau strié sur le pied
    • Odeur de pomme de terre crue, raifort
    • Non comestible

    Amanite rougissante - Amanita rubescens

    • Anneau strié sur le pied
    • Bonne odeur agréable de champignon
    • Chair rougissante
    • Bon comestible bien cuit, + de 60° ! 

    Amanite panthère - Amanita pantherina

    • Anneau non strié sur le pied
    • Odeur insignifiante
    • Pied engainé dans un bulbe avec un ou deux bracelets au-dessus
    • Toxique

    Amanite épaisse09.0531.01RB

    Amanite épaisse, à ce stade, l'identification est difficile. L'odeur est alors un bon critère si vous avez le nez fin, mais la taille est de toute façon trop petite pour une récolte.

    Amanite rougissante09.0531.01RB

    Amanite rougissante, le rougissement n'est pas toujours aussi évident que pour ce spécimen.

    La sécheresse dûe au vent du NE (ennemi des jardiniers et des amateurs de champignons) nous pousse à longer un ruisselet. Nous y apercevons quelques toutes petites taches jaunes et oranges qui se révèlent être des champignons.

    Mitrula paludosa09.0531.01RB

    Pauvres petits malheureux qui n'ont pas de nom français, il s'agit de Mitrula paludosa. Ils ont la particularité de pousser sur les feuilles tombées à l'eau ou dans la sphaigne. Nous continuons l'exploration bien décevante au point de vue mycologique, par contre une très belle rencontre nous attend.

    Chevreuil09.0531.01RB

    Une jolie chevrette est restée quelques minutes face à face avec nous, nous permettant même de l'approcher à pas de loup, suffisamment pour obtenir ce beau cliché. Suprême bonheur!

    Sur le chemin du retour, deux cadavres de pieds-rouges confirment une poussée en début de semaine.

    Lundi 01 juin 2009. Girouette collée au NE. Belle journée, soleil +/-23°. Quelques nuages et gouttes en début de soirée. Vent fort.

    Vérifications dans un autre bois. Là aussi de minuscules girolles sont visibles. Egalement des amanites épaisses et rougissantes, un bouchon de cèpe tout sec et un chapeau. Voilà pour ce long week-end, il faut absolument que le vent change de direction autrement...

    Nous pouvons déjà dire qu'il est aujourd'hui toujours au NE et nous irons tout de même au bois! (rien que pour faire la danse de la pluie!)

    A bientôt!